Trois petits mots qui ne veulent rien dire pour la majorité du monde, trois étiquettes comme bien d’autres pour les personnes qui savent ce qu’ils veulent dire.

Ça résume pourtant bien un cheminement de quête de moi-même et qui donne un sens à ma vie. Je vous explique?

wiccane, starseed et empathe

Wiccane

La Wicca a été une libération pour mon moi à 21 ans qui était en quête de développement personnel. Elle m’a appris sur ma nature humaine, mon pouvoir personnel, mon féminin sacré et ma psyché. J’ai eu la chance de pouvoir d’explorer les messages codés des mythologies du monde entier, de « voyager » parmi les différents plans de conscience, de faire appel à une créativité en moi insoupçonnée – sans parler de mon pouvoir de leadership. Oui, j’en ai de la chance car qui peut se venter de pouvoir choisir sa spiritualité, d’y avoir accès en tout temps et de ne pas être persécutée.

Or, je m’en suis tannée. Pas par manque de ressources ni par ennui, non, je dirais que c’est plutôt par manque de réponses.

Il faut aussi se mettre en contexte : je suis une dévoreuse. Je dévore la spiritualité comme une pizza délicieuse et j’absorbe sa sagesse à une vitesse éclaire. Donc c’est facile pour moi que d’affirmer que je manquais de réponses : je cherchais TOUJOURS et je ne vivais que pour ça. Le souci n’est pas que j’ai fait le tour de la Wicca – car je ne crois pas qu’on fasse jamais le tour d’une croyance totalement – le souci est que je ne cherchais pas de la bonne façon.

Je croyais très honnêtement que la Wicca faisait défaut et qu’elle n’apportait pas toutes les réponses à mes questions existentielles. C’est logique, me direz-vous, la Wicca n’est pas un système qui apporte réponse à tout mais plutôt, invite ses adeptes à aller chercher ses réponses à l’intérieur d’eux-mêmes.  Mais ce n’était pas clair à mes yeux.  J’ai dû carrément sortir de la Wicca et J’ai trouvé certaines de mes réponses dans le bouddhisme et le gnosticisme qui sont deux voies qui invitent à l’expérience personnelle et directe avec le divin et avec SOI.

Et même, malgré mes excursions dans d’autres systèmes spirituels ne m’ont pas apporté réponses à deux questions : d’où je viens et qui je suis réellement.

Starseed

Lors de mon burn-out spirituel, je me suis demandée quelle avait été ma première croyance dans ma vie. Pourquoi cette question? Parce que je n’avais plus rien autour de moi. Je me suis coupée du monde entièrement (voir prochain point sur l’empathie) et me suis dépouillée de tout, matériellement et symboliquement. Et vous savez, quand on se dépouille de tout et qu’on remet tout en question, on revient à l’essentiel, à une vérité profonde. Il faut être prête à accepter cette vérité parce qu’elle est rarement ce qu’on s’attend.

Je ne me rappelle pas, honnêtement, quand exactement j’ai vécu cette expérience mais je sais que c’est quelque part en 2016. J’ai toujours eu un sentiment étrange d’être… étrange. Je n’ai jamais, non plus, creusé ce sentiment car être différent est une bénédiction en ce monde (malgré les difficultés). J’ai longtemps eu des visions, des rêves d’un autre monde, une autre vie, un univers au-delà. Mais jamais je n’ai pensé une seconde que ceux-ci parlaient d’une réalité réelle. J’ai vécu, dans un moment de douleur et de désespoir, un éveil de conscience. Cet éveil m’a révélé ni plus ni moins que j’étais une « personne des étoiles » ou Starseed. Outre le terme New Age que je croisais régulièrement, je n’y attribuais pas d’importance et je ne connaissais pas du tout sa définition.  Mais je savais que j’en étais une et que je devais « fouiller » la question. J’ai fait ensuite exprès de ne pas trop lire sur le sujet avant de me laisser approcher par des visions plus concrètes. Et c’est à ce moment que j’ai vu et su que je ne venais pas de la Terre et que j’étais venue ici pour une raison très précise.

Je n’irai pas plus loin dans mes révélations de Starseed mais sachez qu’il existe plusieurs informations sur le sujet et surtout, si vous soupçonnez en être un ou une, vous n’êtes pas seul(e) et ce n’est pas seulement du vent. Le New Age a mauvaise réputation pour certains de ses concepts qui manquent parfois de profondeur et de sérieux mais tout n’est pas à jeter. Clairement, pour moi, ce fut un véritable éveil de conscience. Depuis, je ne vois pas la vie de la même façon. D’abord, je ne cherche plus autant. Je me sens apaisée d’avoir trouvé un morceau important de mon âme, d’avoir trouvé des réponses qui donnent un sens à mon existence. Imaginez : vous avez la certitude de venir d’une autre planète – donc avez la certitude que les humains ne sont plus seuls dans l’univers, ce qui est gros en soi – et d’avoir vécu de multiples vies sur Terre afin d’accomplir ce qu’il y a accomplir. Et lorsque je parle de certitude, je ne parle pas d’intuition forte ni de ressenti, je parle bien que JE SAIS. Croyez-moi que ce sentiment clair change une vie, une vision, un état.

Et qu’est-ce que le fait d’être Starseed change à ma spiritualité wiccane? Ça confirme pourquoi j’ai choisi la Wicca comme croyance et pourquoi je la choisis encore : parce que je crois que certains humains ont besoin de cette nouvelle voie spirituelle libre, ouverte, non-dogmatique. Le fait d’être Starseed et d’avoir vécu un éveil de conscience m’a fait voir à quel point notre monde est malade (moi inclus) et que nous avons besoin de trois choses précieuses afin d’évoluer (et de se sortir de la souffrance globale) : un équilibre des polarités, un amour inconditionnel envers la nature et ses habitants et une compassion entretenue envers tout. Et pour moi, ceci est atteignable avec la Wicca. Peu importe si cette voie est parfaite, vraie, efficace, complète, etc… Là n’est pas la question. La question est quelle voie peut m’aider à aller là où je veux aller et pour moi c’est la Wicca.

Empathe

Le fait d’être wiccane est aussi une bénédiction afin de comprendre mon hypersensibilité. J’ai compris récemment que la majorité de mes « souffrances » étaient causées par ma non-conscience et ma non-gérance de mon empathie. Non seulement la Wicca m’a permis de comprendre mais aussi de mettre des mots sur ce que je ressens. La Wicca me permet aussi d’appliquer des méthodes simples pour faire émerger mon empathie tout en apprenant à vivre avec ses côtés plus sombres. Comment expliquer à une personne qui ne comprend pas le monde des énergies que je les ressens à la puissance 20? Comment expliquer que je dois habiter en campagne parce que je ressens l’énergie de tous mes voisins? Comment expliquer que je peux me connecter à une autre personne et devenir ses émotions en moins de deux, à un monde qui a perdu foi en ce qui ne se voit pas? Clairement, j’avais besoin de la Wicca et j’en besoin encore pour me rappeler que ce que je vis tous les jours n’est pas du vent, une lubie ou carrément de la folie.

Et dans ce monde où la souffrance humaine est présente partout et qui est palpable à en vomir, j’ai besoin d’être émerveillée. Et s’il y a bien une chose que la Wicca (et tous ses domaines connexes) permet et encourage est l’émerveillement.

Et vous, qui êtes-vous? J’aimerais bien savoir quels sont vos trois mots si vous les avez trouvé, qu’ils soient pareils aux miens ou pas.

Recevez les nouveautés par courriel!

Complétez le formulaire afin de recevoir toutes les nouveautés du site Ad Nostra : Vers les étoiles.

Vous êtes bien abonné(e) à la liste!

Pin It on Pinterest