Nous avons célébré les deux mois post-déménagement. 60 jours depuis le début de notre vie semi-nomade-vers-le-plein-nomade et minimaliste.

Il ne se passe pas une journée où je ne remarque pas des progrès dans la qualité de notre vie quotidienne. Nous avons terminé de tout placer nos biens en moins de deux mois – un véritable exploit pour deux filles qui payaient une femme de ménage avec le peu de revenu qu’elles avaient, juste par épuisement -, je marche de deux à trois par jour avec les chiens – ce que je ne faisais jamais – et je vis uniquement dans le présent – ce qui m’était impossible avant.  Alors si on me demandait si le lieu où on habite a une importance sur notre morale et notre énergie, je dirais oui, sans hésiter. Je dirais même que je crois que certains endroits possèdent une certaine « médecine », un aura influencé par les qualités de la terre et des habitants. L’aura de l’Île d’Orléans est une de guérison. La vie a fait en sorte que je quitte Montréal et ses environs à un moment crucial de ma vie et de celle de Zaza. Et je ne regrette jamais une seconde de l’avoir fait car il était temps pour moi de jouir de l’aura de l’Île d’Orléans ;).

La vie est donc composée de beaucoup de choses mais de beaucoup moins qu’avant. Nous étirons les moments passés en famille et nos journées sont remplies d’un peu de tout mais pas trop à la fois : café-repos-travail-repos-soleil-repos-marche-repos-dodo. Insérez aussi des promenades spontanées sur l’île. Nous ne sommes pas à plaindre. Les paysages de l’île d’Orléans ne donnent pas envie de se plaindre, jamais. Des couchés de soleil à couper le souffle, une architecture unique et riche, des sentiers historiques riches en anecdotes et l’omniprésence de l’eau. Un de mes meilleurs moments de la journée est la promenade des chiens du soir à la brunante : la route tranquille longe une petite baie et lorsque la marée est haute, on entend que le bruit des vagues qui frappent les roches.

Après deux mois, voici ce que nous observons.

Ce que aimons

Le fait que l’île d’Orléans est une île fait qu’il y existe un microclimat humide ce qui donne une nature luxuriante et des récoltes délicieuses. Les fruits et légumes sont savoureux. Et il y a des petits marchés tout le long de la route principale.

Le fait qu’il n’y a aucune lumière de circulation sur l’île. On ne sait pas encore pourquoi mais on aime ça.

Le fait que c’est montagneux donne une vie spectaculaire à plusieurs endroits sur l’île.

Ce que nous aimons moins

Le fait qu’on doit sortir de l’île pour faire des emplettes qui ne coûtent pas la peau des fesses.

Le fait que certains commerces ne sont pas ouverts tous les jours de la semaine.

Le fait que la mentalité soit un peu fermée.

Commerces à considérer

Les saveurs de l’Isle d’Orléans ont des beurres tartinades succulents!

La boulange est une magnifique boulangerie artisanale. Les produits sont forts chers mais en valent le détour.

La boulangerie Blouin offre aussi des succulents produits faits maison. J’ai adoré leur brioche aux framboises qui est décadente.

Le Buffet Maison nous sauve souvent la vie car nous ne cuisinons pas et ce traiteur fait de bons plats maisons.

Recevez les nouveautés par courriel!

Complétez le formulaire afin de recevoir toutes les nouveautés du site Ad Nostra : Vers les étoiles.

Vous êtes bien abonné(e) à la liste!

Pin It on Pinterest